Investir dans l’immobilier est un classique indémodable en France. En effet, ce secteur ne connait pratiquement jamais de baisse de tendance, notamment pour ses avantages nombreux comme recevoir des loyers et devenir propriétaire tout en bénéficiant de certains dispositifs permettant de réduire son impôt sur le revenu. Les revenus fonciers sont les plus taxés de France, notamment parce qu’ils sont ajoutés aux revenus du contribuable, soumis à la TMI (tranche marginale d’imposition) et aux prélèvements sociaux.

Selon l’imposition due au contribuable, certains revenus fonciers peuvent être taxés jusqu’à 60% du total.

Afin de pallier à cette potentielle perte d’argent majeure, les investisseurs ont recours à différentes stratégies afin de défiscaliser leurs revenus, sous peine de voir l’immobilier locatif dégringoler, ce qui pourrait être problématique.

Défiscaliser grâce au dispositif Pinel :

Parmi les méthodes les plus privilégiées par les investisseurs dans l’immobilier locatif de nos jours, l’achat de logements neufs afin de profiter de la loi Pinel. Ce dispositif entré en vigueur en 2015 permet de défiscaliser son revenu sous plusieurs conditions en rapport au logement, au propriétaire ainsi qu’au locataire.

Parmi ces conditions, on note :

  • Le logement doit être neuf ou dans un état d’achèvement prochain. Si le logement est ancien, il doit être réhabilité à neuf en effectuant des travaux qui seront vérifiés par un contrôleur technique.
  • Les travaux de construction doivent être achevés au plus 30 mois après leur entame et le logement doit être loué 12 mois au maximum après sa livraison.
  • La location doit se faire sur une période allant de 6 ans à 12 ans.
  • Le prix du loyer est plafonné selon les zones et son calcul est rendu possible sur internet en fonction de la zone et de la surface habitable.
  • Le locataire doit posséder des ressources inférieures à un plafond fixé annuellement.

Les pourcentages de défiscalisation grâce au dispositif pinel fluctuent entre 12% sur 6 ans, 18% pour 9 ans jusqu’à 21% sur 12 ans de location.

Autres pratiques populaires :

Parmi les autres stratégies auxquels les investisseurs ont recours, on distingue :

  • Le recours à la location meublée : en effet, passer de louer un appartement nu à un appartement meublé apporte son lot d’avantages fiscaux. Les revenus imposables ne seront pas cités comme fonciers mais dans la catégorie des bénéfices industriels. Il faut cependant bien veiller à suivre la réglementation en vigueur pour meubler le logement de tout le nécessaire.
  • Louer à des personnes à revenu bas : profiter de la loi COSSE qui est un dispositif permettant de réduire son impôt de 15% à 85% pendant une longue période avant d’être imposé et contribuer aux prélèvements sociaux

D'autres articles :

Aehess.fr