Un puit canadien, ou échangeur air-sol, est un système géothermique qui utilise l’accumulation et la rediffusion de chaleur d’une habitation pour lui apporter l’air extérieur qui la refroidira ou la réchauffera.

C’est un processus écologique et économique, il permet de réduire de 25% la consommation de chauffage et par conséquent de baisser la facture.

Comment fonctionne un puit canadien ?

Il faut connaitre les constituants d’un puit canadien pour comprendre son fonctionnement :

  • Un conduit extérieur qui aspire l’air frais : il sera équipé d’un filtre qui le rendra étanche et qui empêchera la pénétration d’insectes et de rongeurs.
  • Des conduits enterrés à 2 mètres du sol : ils permettent à l’air de circuler sous le sol et de procéder aux échanges thermiques (air froid ou chaud).
  • Des conduits internes et des bouches d’aération : qui distribuent l’air au niveau de toutes les pièces de l’habitation.
  • Et enfin, un ventilateur qui absorbe l’air produit à l’intérieur de l’habitation et le chasse vers l’extérieur.

Le plus logique serait de procéder à l’installation avec la construction de l’habitation et surtout de prendre en compte certains facteurs, avant de se lancer, qui sont :

  • Le climat de la région,
  • Et la conductivité thermique des sols (les sols humides sont les plus conducteurs).

Quels sont les avantages et les inconvénients des puits canadiens ?

Commençons par les avantages qui se résument à :

  • Une basse consommation d’énergie : car ce système utilise une source d’énergie renouvelable donc il n’y a presque pas de consommation d’électricité ou alors très peu.
  • L’air est constamment renouvelé : c’est un système sûr et équipé d’assainissements qui filtrent l’air.
  • Il permet d’avoir une fonction de chauffage et de climatisation en même temps.
  • Il s’agit d’un processus écologique qui respecte la nature car il n’utilise pas de produits toxiques pour l’environnement.

Pour les inconvénients, on ne retrouve pas grand-chose mis à part le fait que ça demande un investissement financier important car il faut faire appel à un spécialiste dans ce domaine. Surtout si vous décidez d’installer ce système après la construction de votre habitation.

En revanche, son utilisation reste controversée pour certains à cause de la production du radon qui est un gaz cancérigène qui peut remonter à la surface si le système d’étanchéité n’est pas performant.

Combien ça coûte ?

Pour financer la construction d’un puits canadien, il faut prendre en considération les dépenses qu’il peut engendrer :

  • En premier lieu, l’étude thermique, l’étude de la nature du sol, du climat et de la configuration de l’habitation. Tout cela, permet de déterminer la faisabilité du projet et le type de matériel nécessaire.
  • Ensuite, viennent les dépenses du nombre et de la qualité du matériel nécessaire.
  • Et bien évidemment, l’intervention d’un spécialiste qui va procéder à l’installation de tout le système.

D'autres articles :

Aehess.fr